Dr. Feelgood


© Brad Green

Mick Green
site officiel
Interview de Mick Green
site officiel des Pirates
Discographie détaillée des Pirates
Site sur Johnny Kidd

Mick Green est décédé le 11 janvier dernier, un mois avant son 66ème anniversaire. Peu connu du grand public, ce guitariste exercera dès son arrivée au sein des "Pirates" de Johnny Kidd, une influence considérable sur la génération Classsic-Rock ou Pub-Rock des années 70. Retour sur sa carrière.

Natif de Matlock (Derbyshire, comté dans les Midlands Est de l'Angleterre), Michael Robert Green voit le jour en pleine seconde guerre mondiale, le 22 février 1944. Touché de plein fouet par l’arrivée des rockeurs américains, en particulier Gene Vincent, il intègre les Red Caps, rendant ainsi hommage aux Blue Caps de son idole, en compagnie de Johnny Patto (guitare) Johnny Spence (basse) et Frank Farley (batterie). Ils accompagneront, à la fin des années 50, le rockeur Cuddly Dudley.

Les Pirates avec Johnny Kid

Nous sommes en 1960. Un certain Johnny Kidd(1) soutenu par ses Pirates (le guitariste Alan Caddy, le bassiste Brian Gregg, le batteur Clem Cattini qui accompagnera notamment Vince Taylor, T-Rex, Georgie Fame…) arrivent sur le devant de la scène anglo-saxonne avec "Shakin’ All Over" (juin 1960). Pour l’anecdote, la séquence studio sera assurée par le guitariste Joe Moretti (connu pour d’autres solos comme celui sur "Brend New Cadillac" de Vince Taylor) mais c’est Mick Green (qui n’est pas encore au sein du groupe à cette période) qui sera associé à cette chanson, reprise dix années plus tard par les Who dans leur "Live At Leeds" (1970).



Johnny Kidd & The Pirates

 

A la différence de ses collègues qui jouent les airs le plus célèbres des rockeurs blancs américains, Kidd et ses Pirates reprennent des titres moins connus du Rhythm’n’Blues noir, comme ceux de Bo Diddley et d’Arthur Alexander.

Après un single réunissant deux reprises "Linda Lu / Let’s Talk About Us" (mars 1961) puis encore un original "Please Don’t Bring Me Down", ils partent en tournée avec Gene Vincent et enregistrent "Hurry On Back To Love / I Want That"en décembre 1961, avec l’orchestre de Michael Sammes.

Période Pirates


En 1961, Brian Gregg et Clem Cattini quittent le groupe et sont remplacés par deux membres des Red Caps : Johnny Spence et Frank Farley. Un an plus tard, suite à des problèmes de santé, Johnny Patto (qui a remplacé Alan Caddy) quitte le groupe. Mick Green est rappelé par ses anciens acolytes et fait son entrée... Jouant dans les bals, cinémas, au Star Club de Hambourg, à l’Oasis de Manchester, à la Cavern de Liverpool ou encore aux cotés de Jerry Lee Lewis lors d’une tournée commune (avril 1962), le groupe à une influence profonde sur ses cadets. En 1963, "I'll Never Get Over You" se classe à la 4ème place des meilleures ventes britanniques et "Hungry For Love" 24ème. Suivent des tournées en compagnie des Rolling Stones, des Ronettes, Manfred Mann...

Après un dernier 45 tour "Shades Of Blue" (juillet 1966) et peu avant la mort accidentelle de Kidd (8 octobre 1966) sont fondés les "New Pirates" en compagnie du guitariste Micky Stewart, de l’organiste Ray Soaper, du bassiste Nick Simper et du batteur Riger Truth. Sort "Send That Girl / The Fool" (novembre 1966).

La parenthèse "pirate"

Petit retour en arrière… En 1964 Green quitte le navire des Pirates et incorpore (avec Frank Farley) les Dakotas de Billy J. Kramer, participant à "Sneaking Around" (1965), "I’ll Be Doggone" (1965) ainsi qu’aux instrumentaux "My Girl Josephine", "7lbs Of Patatoes" (1967) et "The Spider And The Fly" (1967). Au printemps 1968, les deux anciens pirates l’abandonnent au profit de Billy Fury, qu’ils accompagnent brièvement avant de se joindre au chanteur de Soul Cliff Bennet, jouant pour sa reprise de "Back In the U.S.S.R.".

Billy J. Kramer & The Dakotas - Little Children (1965)

Billy J. Kramer & The Dakotas - My Babe (1965)


NME Christmas Party, 1976


De retour à Londres après avoir escorté le crooner Engelbert Humperdinck à Las Vegas, il fonde Hard Meat, puis Shangai, formation qui grave dans la cire deux opus : "Shangai" (Warner, 1974) et "Fallen Heroes" (Thunderbord, 1976). Il participe à la tournée du Status Quo "Blue For Your Tour" (1975/6). Mike écrit avec Alan Lancaster quatre titres : "Big Man" (1982 sur "1+9+8+2"), "Gonna Teach You Love Me" (1978 sur "If You Can't Stand The Heat"), "Hard Ride" et "You Don’t Own Me" (1977 sur "Rockin' All Over The World") presents sur different albums des Quo.

Les Pirates sans Johnny Kid

Après la séparation de Shangai (1976), Mike Green se retrouve disponible. Il reçoit alors un appel de Frank Farley qui lui propose de remettre les Pirates en selle. Le moment est propice : nous sommes en 1977, et le nom de Mike Green est fréquemment cité par la guitariste Wilko Jonhson, alors au sommet de sa gloire. Celui-ci a choisi le nom de Dr Feelgood d’après un Blues interprété autrefois par Johnny Kid & The Pirates. Green et Farley n’ont alors aucun mal à convaincre le bassiste et chanteur Johnny Spence, alors reconverti dans la vente de voitures d’occasion, de venir les retrouver. La composition de Green "Oyeh !" apparaît sur le premier album de Dr Feelgood "Down By The Jetty" (janvier 1975) suit la co-écriture (avec Wilko Johnson) de "Going Back Home" qui figure Malpractice (1975) et le Live Stupidity (1976).




En 1977, le trio recomposé enregistre "Out Of Their Skulls" (Warner) et "Skull Wars" (Warner, 1978), puis "Happy Birthday R’n’R" (Cube, 1980) et un 25 cm, "A Fisful Of Doublons" (1981), réédité en 1991 en CD par Edsel. Les Pirates apparaissent dans le film "The Kids Are United" tourné au festival de Reading en 1978 (compte rendu ici). La sympathie et l’excitation suscités par le retour des Pirates déclineront, hélas, assez vite, selon certains dires faute "d’un chanteur plus subtil et d’un répertoire plus ambitieux."

Thanks to Esa !


Une carrière prolifique

Malgré cela et une santé précaire, Mick Green maintient la formation en activité, publiant les albums "From Calypso To Colapso" (2007), "Live In Japan" (2000) et "Still Shakin" (2000). Des musiciens prestigieux comme le bassiste John Gustafson (Roxy Music…), présent dans "Sailling Through France" (Kampa, 1992), et le batteur Geoff Britton, ex-accompagnateur de Paul McCartney, passent par les Pirates. Le trio redevient quatuor à l’arrivée du chanteur Pete Taylor, qu’on peut entendre dans "Home And Away - Live In The 90’s" (Angel Air, 1996). Les Pirates, dans leurs diverses versions, ont été pratiquement ignorés aux Etats-Unis, mêmes s’ils conservent une forte cote d’amour au Japon et en Europe. Le trio historique formé par Green, Spence et Farley a revécu dans "Don’t Munchen It - Live In Europe" (RPM, 1993).

Parallèlement aux Pirates, Green sera invité sur différents albums : Bryan Ferry ("Frantic", 2002), Van Morrison ("Keep It Simple", 2008) qu’il accompagnera au festival de Glastonbury en 2005, ainsi que Paul McCartney lors de son concert à la Cavern Club en 1999 pour la promotion de son album "Run Devil Run ".

Malgré cette carrière prolifique, Mick Green n’aura jamais bénéficié d’une large couverture médiatique, et pourtant… au sein des musiciens, son influence reste majeure, concernant aussi bien la première génération de rockeurs (Hank Marvin des Shadows, Joe Brown et Big Jim Sullivan pour ne citer qu’eux) que la seconde (George Harrison, Eric Clapton, Jeff Beck, Jimmy Page, Pete Townshend)… Wilko Johnson : "Aussi loin que je puisse me souvenir, j’étais obsédé par Mick Green. (…) C’est le meilleur guitariste que l’Angleterre n’ait jamais produit (…) tout mon style est repiqué sur lui. J'ai trouvé tous ses disques d'occasion, je les passais à seize tours, je copiais tout scrupuleusement. Parfois, je tentais de suivre."

(1) Johnny Kidd portera un bandeau sur l’œil suite à la suggestion du producteur de télévision Jack Good : Johnny s’était blessé l’œil en cassant une corde de sa guitare.



Singles

Johnny Kidd & The Pirates - Restless / Magic Of Love (septembre 1960) HMV POP 790
Johnny Kidd & The Pirates - Linda Lu / Let’s Talk About Us (mars 1961) HMV POP 853
Johnny Kidd & The Pirates - Please Don’t Bring Me Down (septembre 1961) HMV POP 9191962
Johnny Kidd & The Pirates - Hurry On Back To Love / I Want That (décembre 1961/janvier 1962) HMV POP 978
Johnny Kidd & The Pirates - A Shot Of Rhythm And Blues / I Can Tell (novembre 1962) HMV POP 1088

Johnny Kidd & The Pirates - I'll Never Get Over You / Then I Get Everything (juin 1963)

HMV POP 1173
Johnny Kidd & The Pirates - Hungry For Love / Ecstasy (novembre 1963) HMV POP 1228
Johnny Kidd & The Pirates - My Babe / Castin My Spell (1964) HMV POP 1250
Johnny Kidd & The Pirates - Always And Ever / Doctor Feelgood (avril 1964) HMV POP 1269
Johnny Kidd & The Pirates - Jealous Girl / Shop Around (juin 1964)
HMV POP 1309
Billy J. Kramer With His Dakotas - It's Gotta Last Forever / Don't You Do It No More (1965) NZP 3178
Cliff Bennett Band - Back In The USSR/ This Man (1968) Parlophone R5749



Albums

Out Of Their Skulls
[1977]
Skull Wars
[1978]
Sailling Through France
[1992]
Happy Birthday Rock And Roll
[1980]
Don’t Munchen It - Live In Europe
[1993]
Home And Away - Live In The 90’s
[1996]
We've Been Thinkin’
[1998]
Land Of The Blind
[1998]
Live In Japan
[2000]
Still Shakin
[2000]
From Calypso To Colapso
[2007]
Rockbottom
[2001]
Skullduggery
[2006]
Crossfire
[2007]
The Pirates - Shakin' At The Beeb
[2007]
Live In America
[2009]

Shanghai - Shanghai
[1974]
Peter Skellern - Hard Times
[1975]
Dr Feelgood - Down By The Jetty
[1975]
Dr Feelgood - Malpractice
[1975]
Dr Feelgood - Stupidity
[1976]
Shanghai - Fallen Heroes
[1976]
Status Quo - Rockin' All Over (...)
[1977]
New Adventures - New Adventures
[1980]
Status Quo - To Be Or Not To Be
[1983]
The Psychedelic Snarl
[1984]
The Enemy Within - A Touch (...)
[1986]
Peter & Mick Green And The (...)
[1986]
Painkiller
[1987]
Paul McCartney - Once Upon A (...)
[1987]
The Last Temptation Of Elvis
[1990]
Still Got The Blues
[1994]
Rare 60's Beat Treasures - Vol. 3
[1995]
Rare 60's Beat Treasures - Vol. 7
[1995]
English Freakbeat Volume 2
[1996]
The Blues Box
[1998]
Van Morrison - Back On Top
[1999]
Paul McCartney - Run Devil Run
[1999]
Van Morrison - What's Wrong With (...)
[2003]
Status Quo - If You Can't Stand (...)
[2005]
Van Morrison - Magic Time
[2005]
Status Quo - Whatever You Want
[2005]
Status Quo - 1+9+8+2
[2006]
Bryan Ferry - Dylanesque
[2007]
Lemmy - Damage Case
[2008]
Wilko Johnson travaille sur un nouvel album
11 Mai 2017

Nouvelle biographie sur Lee Brilleaux
27 Novembre 2016

Docteur Wilko Johnson
20 Novembre 2016

4 Novembre 2017
Dr Feelgood
Les concerts à venir...
... sur le site officiel

31 Décembre 2017
Wilko Johnson
Les concerts à venir...
... sur le site officiel


Document sans titre

© Dr Feelgood & Lucie Lebens - Tous droits réservés
In Memory of Lee Brilleaux & Gypie Mayo