Dr. Feelgood
Du rock actuel Dr Feelgood (1977)

L’Humanité 4 juin 1977 © F.T.
Merci à Daniel Rapina !

 

On assiste actuellement à un grand retour en force du rock, c’est-à-dire d’une musique populaire jouée et écoutée par toute une partie de la jeunesse, qui est surtout celle des faubourgs, des banlieues, retour qui s’exerce dans le fameux phénomène Punk ou à côté. Dr Feelgood est l’un des meilleurs représentants de ce retour tout en ayant largement contribué à ses origines.

En effet la composition du groupe, trois musiciens et un chanteur, basée sur une musique simple rompt avec la longue période de sophistication qu’a connue la musique pop dans les années 70. Dr Feelgood joue des morceaux courts et ramassés qui se ramènent à l’essentiel : une petite histoire-thème servie par un rythme rapide. Petits histoires qui nous distillent le plus souvent le côté aigre-doux de l’existence des jeunes et la violence des rapports qu’ils peuvent entretenir avec la société : une vision plus populaire que mythifiante ! Vision qui provient des origines du groupe.

C’est en fait le Rock’n’Roll de maintenant qui puise ses sources dans l’ancien comme en témoigne la reprise (améliorée ?) de vieux classiques : "Johnny B. Goode", "Walking The Dog" et la fabrication…. De nouveaux propres au groupe : "Back In The Night", "Roxette", etc. Un rock actuel beaucoup plus élaboré et maitrisé que l’ancien. Le tout est amplifié, restitué par un jeu de scène original qui repose sur la simplification et l’exagération, donnant une étrange mécanique ou on a vu l’expression de la machine qui domine notre vie quotidienne !

Deux disques studios nous laissent un peu sur notre faim mais un disque en public "Stupidity" ( !) confirmait en ce sens que Dr Feelgood reste d‘abord un groupe de scène dont le but est le concert, ce moment unique ou la musique peut devenir participation de ceux qui l’entendent, la vivent… A ce titre chacun est unique et celui de la fête ne faillira sans doute pas à la règle.

Et s’il fallait une dernière raison de ne pas y manquer, il faudrait signaler que le groupe subit une mutation importante : un nouveau disque studio vient de sortir : "Sneakin’ Suspicion" et le guitariste Wilko Johnson le pilier du groupe avec le chanteur harmoniciste Lee Brilleaux vient de partir, remplacé par John mayo finalement. Il faudra voir et entendre de plus près le 4 juin !

Wilko Johnson travaille sur un nouvel album
11 Mai 2017

Nouvelle biographie sur Lee Brilleaux
27 Novembre 2016

Docteur Wilko Johnson
20 Novembre 2016

31 Décembre 2017
Wilko Johnson
Les concerts à venir...
... sur le site officiel


Document sans titre

© Dr Feelgood & Lucie Lebens - Tous droits réservés
In Memory of Lee Brilleaux & Gypie Mayo