Dr. Feelgood

Lew Lewis

Lew Lewis, figure du Pub-Rock anglais, à la présence charismatique et à l’énergie débordante sur scène, n’aura malheureusement pas connu une longue carrière suite à une vie plutôt… mouvementée. De plus, sa discographie est difficilement trouvable à part la réédition de "Save The Wail", sortie en 2002.

 

 

Il fait ses débuts au sein des The Fix où il y retrouve Wilko Johnson, Lee Brilleaux et John B. Sparks puis rejoint Eddie & The Hot Rods. Fin 1975, ces derniers jouent sur le "circuit du Pub Rock" en compagnie de Dr Feelgood et des Kursaal Flyers… En mars 1976, Lewis est limogé du groupe et forme la première line-up du Lew Lewis Band (avec notamment Bob Clouter, Lee Green, Johnny Ocean et Pete Zear). Sortent les singles "Boogie On The Street / Caravan Man" (novembre 1976) et "Out For A Lark / (You'd Better) Watch Yourself" (février 1977). "Après mon départ, le gens disaient 'Lew Lewis est trop sauvage pour les Hot Rods', j’étais non gérable. Je ne pense pas que je l’étais, j’étais un petit peu plus sensé qu’il n’y paraissait. Je n’ai jamais aimé le coté business de la musique, et c’est toujours le cas."

 

 

En 1978 la line-up du groupe change ainsi que son nom pour Lew Lewis Reformer Band. Sont gravés le LP "Save The Wail" (1979) et les singles "Lucky Seven / Night Talk" (1978), "Win Or Lose / Photo Finish" (1979), "1-30, 2-30, 3-35 / The Mood I'm In" (mars 1980). C’est à cette période qu’il fait une apparition dans l’émission Chorus (1980).

 

"Don Tha" (Robert Andrews)

 

Beau succès, ses prestations scéniques sont mémorables. Mais… "Mon style de vie de l’époque ne m’a pas aidé. Je prenais des amphétamines (…), je voulais améliorer mes performances scéniques et puis on tournait beaucoup… Une année on a fait plus de 308 concerts. C’était bien pour raconter des anecdotes comme ‘as-tu vu le concert la nuit dernière quand Lew a culbuté sur scène ?’ Mais j’avais beaucoup de blessures en sautant (…), chevilles et genoux tordus…" Il fait office de musicien de studio pour Kirsty MacColl (site internet) sur "Desperate Character" (1981), les Clash, les Stranglers... et rejoindra Wilo Johnson pour le single "Bottle Up And Go !" (1983).

 

 

Mais en 1987, il braque une banque avec un pistolet en jouet… il est condamné à 7 ans de prison pour "vol a main armée". Juste avant son incarcération il sort le single "Louie Louie / Shame, Shame, Shame" (1986). "J’ai volé 5000 £ dans un bureau de poste, portant un costume et sur un vélo. Comment aurais-je pu aller bien ? Les gens qui me connaissaient à ce moment là disaient que ce n’était pas moi. Je vivais comme un moine en prison, ce fut beaucoup de temps perdu pour moi."

Lew Lewis vit actuellement à Westcliff, après plusieurs séjours à l’hôpital pour des problèmes d’ordre psychologiques, la page semble tournée : "J’ai écrit de jolies chansons. (…) Les messages de soutient que m’a transmis Gaby (webmaster du site drfeelgood.de) des fans ont beaucoup signifié pour moi." Depuis 2009 il joue au sein des Spooky Blues. "Les concerts auxquels j’ai pris le plus de plaisir étaient ceux ou j’étais sobre. J’ai joué au Rochford récemment. J’ai ralenti ma présence scénique et les chansons sont plus élaborées. (…) J’ai une guitare acoustique, un harmonica et suis accompagné par un groupe de cinq personnes. J’écris mes pensées et me sentiments. Je ne regrette rien et si mes musiciens peuvent aider quelqu’un à ne pas prendre la mauvaise route, alors c’est super. Je regarde les choses différemment maintenant. (…) Je suis content de faire de la musique."



Albums


Lew Lewis - Save The Wail
[1979]


Living On The Front Line (...)
[1994]

Boogie on the Street Again ! [1999]


Lew Lewis - Save The Wail
[2002]



Singles

Boogie On The Street / Caravan Man (novembre 1976)

 
 
Out For A Lark / (You'd Better) Watch Yourself (février 1977) UA UP 36217
 
Lucky Seven / Night Talk (1978) Stiff LEW 1
 

Win Or Lose / Photo Finish (1979)

Stiff BUY 48
 
The Oil City Sheiks - Don't Take But A Few Minutes / Blues Jam (1979)
UA UP 36514
 
1-30, 2-30, 3-35 / The Mood I'm In (mars 1980)  
The Wilko Johnson And Lew Lewis Band - Bottle Up And Go ! (1983) Thunderbolt Thbe 001
 
Louie Louie / Shame, Shame, Shame (1986)  
Nouvelle biographie sur Lee Brilleaux
27 Novembre 2016

Docteur Wilko Johnson
20 Novembre 2016

4 Novembre 2017
Dr Feelgood
Les concerts à venir...
... sur le site officiel


Document sans titre

© Dr Feelgood & Lucie Lebens - Tous droits réservés
In Memory of Lee Brilleaux & Gypie Mayo