Dr. Feelgood


Basse : Phil Mitchell
Batterie : Kevin Morris
Guitare : Gordon Russell
Voix / Harmonica : Lee Brilleaux

Brilleaux

Année : Août 1986
Label : Stiff SEEZ 65 (réédité chez Grand 04 en mai 1989)
Ingénieur : Neill King

Producteur : Will Birch

1. I Love You, So You're Mine (Wallis)
2. You've Got My Number
(O'Neill)
3. Big Enough
(Birch, Watkinson)
4. Don't Wait Up
(Astles, Birch)
5. Get Rhythm
(Cash)
6. Where Is The Next One
(Hiatt)
7. Play Dirty
(Russell)
8. Grow Too Old
(Bartholomew, Charles, Domino)
9. Rough Ride
(Mitchell)
10. I'm a Real Man
(Hiatt)
11. Come Over Here
(Russell)
12. Take What You Can Get
(Blunt)


Lee Brilleaux - Nineteen (1987) Propos recueillis par Christian Larrede
Le nouvel album dc Doctor Feelgood s’intitule Brilleaux. Donc, le groupe se réduit désormais à son chanteur.
Non, ce n’est pas le cas... Mmm... Ce titre n’a rien à faire avec ca. Pour moi, Dr. Feelgood est vraiment un groupe, mais c'est aussi un personnage imaginaire, qui n’existe pas vraiment. Je pense que la raison pour laquelle notre maison de disques a choisi ce titre, ainsi que la photo de pochette, c'était pour matérialiser ce personnage, pour mettre un peu de substance dans ce qui passait entre les oreilles (sic !), En fait, la plupart des chansons de cet album ont été écrites par d’autres : donc n’est vraiment pas un album solo.
Dans Brilleaux, tu as utilise les Mint Juleps comme choristes...
D’abord parce qu’elles sont sur le même label ! Et parce que notre producteur connaissait leur manager ! Ca m'a semblé un choix parfaitement logique ! Sur leur 45t, la version du "Onlv Love" de Neil Young, est excellente tout du moins au niveau du chant !
Et pour le reste ?
La production ? Je pense que nous vivons à une époque ou la production régit tout, c'est de la folie ! On vient de faire un disque produit par Dave Edmunds, avec des synthés : une production vraiment phénoménale ! Mais il faut en passer par la, si on veut que le disque soit programme en radio !
C’est donc l'ex-Kursaal Flyers Will Birch qui a produit ton album.
C’est plutôt lui qui nous a choisi ! Un jour, alors que nous étions en tournée en Australie, le téléphone a sonné : c’était Will Birch. ll m’a dit : "Ecoute. Lee, j'ai appris par Stiff que tu allais enregistrer un nouvel album. Ca te dirait que je le produise ?". Tu sais, je le connais depuis quinze ans et c'est un ami... mais il avait une idée fixe quant à la façon de faire sonner le disque. Ce n'était pas mon cas. Tout ce qui m'intéresse, c'est jouer du Rhythm’n’Blues le plus classique possible. Mais ca n’intéresse pas les compagnies, qui te répondent : "On n’a pas besoin de ca !". Alors moi je dis : '"D'accord, je me contenterai d'en jouer en concert !"
Ce nouvel album ne représente-t-il pas justement une nouvelle orientation de Doctor Feelgood, moins de Rock’n’Roll et plus de Soul Music ?
Peut-être... effectivement, moins Rock'n’Roll qu'avant... Mais je dirais plutôt orienté vers le Blues, car je suis de plus en plus intéresse par mes racines, j’ai du mal à analyser cette ‘chimie’ qui a préside a la réalisation du disque. Peut-être dans un an pourrais-je te donner mon avis, mais aujour-d’hui... Tu sais, sur scène, nous jouons à la fois de nouvelles chansons et un répertoire plus ancien. Mais Doctor Feelgood change : car il DOIT changer. Le danger, pour nous, c’est de devenir, mmm... une sorte de musée. C’est bien de jouer de vieux marceaux. Mais il faux aussi penser a l’avenir !
J’aimerais que tu me parles du clavier de Brilleaux. Le Kinks Ian Gibbons.
A ma connaissance, les Kinks existent toujours. Ray Davies est en train de composer des musiques de films, et il utilise Gibbons comme clavier pour ses démo-tapes. Mais son groupe ne tournant pas actuellement, Ian était libre et nous avons été bien contant de pouvoir l’inviter ! En fait, il habite à côté de chez nous.
Revenons sur ce single produit par Dave Edmunds.
On a fait une version du classique de Bill Haley, "See You Later Alligator" ! Mais si, je t’assure ! On a fait le voyage France-Angleterre et retour pour enregistrer ce disque en plein milieu d'une tournée.
Et qui fait la voix de fausset, dans l’intro ?
Oh ce truc : "Gna gna gna". Non, on l’a laissé tomber, personne dans le groupe n’était capable de le faire.

Lee Brilleaux - Jukebox (années 80) Propos recueillis par Bruno Librati
En 1986,"Brilleaux" est le nom donné à mon faux album solo. Je pense que la pochette est très belle, très forte mais je suis embarrassé par le titre. Le patron de Staff, Dave Robinson, m'a déclaré "Dr Feelgood c'est toi. C'est ce que veut le public et tu seras sur la pochette avec ton nom : Brilleaux". Et quand il a dit quelque chose, tu as intérêt à le faire. Il est un peu fou, tu sais.
Tu te souviens de lui avoir prêté 400 livres pour monter Stiff Becords ?
Yeah. Je le connaissais depuis si longtemps. On peut lui faire confiance. Et de plus il me les a rendues... avec une caisse de champagne. C'est Will Birch qui a produit "Brilleaux". Will est un très vieil ami de Dr Feelgood. Je le connais depuis plus de vingt ans. Au début du groupe, il nous donnait des conseils : "Vous devriez faire ce morceau, pas celui-là…". Il était très investi dans la formation. C'est lui qui nous a fait signer chez Stiff . La production est très bonne. Personnellement, je n'aime pas "You’ve Got My Number", la reprise du hit des Undertones. C'est encore une idée de Dave Robinson. L'album a eu sa part de succès et le titre "Don't Wait Up" a bien marché. A catchy song. "BrilIeaux" est un disque de nature plus pop de part sa réalisation et les morceaux choisis. Will nous a trouvé de bonnes reprises comme "Get Rhythmn" de Johnny Cash, "Where Is The Next One" et "I'm A Real Man" de John Hiatt. J'adore John. Nous l'avons rencontré dans un show TV allemand à Baden Baden.

 

Wilko Johnson travaille sur un nouvel album
11 Mai 2017

Nouvelle biographie sur Lee Brilleaux
27 Novembre 2016

Docteur Wilko Johnson
20 Novembre 2016

31 Décembre 2017
Wilko Johnson
Les concerts à venir...
... sur le site officiel


Document sans titre

© Dr Feelgood & Lucie Lebens - Tous droits réservés
In Memory of Lee Brilleaux & Gypie Mayo